Mon Dieu, voilà un titre qui fait peur! On aurait pu dire aussi: les mots s'envolent, les écrits restent. Car c'est bien de cela qu'il s'agit: Google, le plus utilisé des moteurs de recherche, en "sait" beaucoup sur vous: votre présence sur les réseaux sociaux, vos interventions dans les forums et les blogs, vos photos sur Flickr, vos activités sur Twitter, vos commentaires sur Amazon, etc. Et voilà qu'il devient possible de dresser un portrait assez complet de votre personnalité à partir de ces bribes d'informations indexées depuis des années: des détails de votre temps libre à votre dernière mission professionnelle. C'est beau la technologie!

Le web 2.0 donne à tout un chacun plus de possibilité de s'exprimer ou de laisser des informations parfois très personnelles sur ces services, il convient donc d'y être attentif. Vous en conviendrez avec moi, il est largement temps de penser aux traces qu'on laisse sur le web. Pour ce qui est du passé, le moteur vous rappellera vos bourdes et autres activités dont vous n'êtes pas fier. Et quand bien même cette information n'apparaîtrait plus dans les premières pages de résultat, la Wayback Machine peut afficher le web tel qu'il était à ses débuts. Pourquoi compromettre ses chances d'embauche ou être mal noté à cause d'une photo ou d'un commentaire inconsidéré ? Alors, pensez à votre réputation numérique ou e-Reputation.

Quelques suggestions:

  1. Outil: choisissez Firefox comme navigateur, il est moins indiscret que son concurrent Internet Explorer. Il permet d'effacer vos traces ou cookies après chaque surf;

  2. Certificat: utilisez par exemple ClaimID pour centraliser l'information sur votre parcours professionnel et constituer des listes reprenant vos publications, les sites que vous conseillez, etc. Ce service délivre un certificat permettant d'authentifier l'utilisateur;

  3. Profession: inscrivez-vous de préférence sur un réseau social comme LinkedIn afin de décrire, selon vos propres critères de complétude, votre profil professionnel et les aspects de votre cursus sur lesquels vous souhaitez insister. Invitez vos clients à laisser une recommandation afin d'améliorer votre réputation;

  4. Réputation: Pour les entreprises, vérifiez si on parle de vous ou de vos produits sur Technorati ou faites appel à des spécialistes comme Cymfony, afin d'analyser le comportement des internautes-consommateurs.

Remarquez que l'entreprise pourrait être plus attentive à l'image que les internautes lui donnent. Une étude de 2007 montrait que sur les 100 entreprises du classement Fortune 100, 29 étaient gratifiées de résultats au contenu "négatif" dès la première page de Google. Du travail en perspective donc.   

Pour terminer, je vous conseille la lecture d'un billet concis et pertinent de Fred Cavazza sur le sujet. En particulier, le graphique reprenant les différentes facettes de l'identité numérique. Et puis le dossier très complet proposé par Les Infostratèges. Enfin, le blog Personal Branding d'Olivier Zara.

Pour aller plus loin...

InternetActu nous gratifie d'un long billet sur le thème de la vie privée, une réflexion sur ses bouleversements actuels et futurs. A lire avec plaisir.
FIDIS est un réseau d'excellence de la commission européenne qui aborde l'ensemble des aspects relatifs à l'identité numérique.
ORM ou Online Reputation Management et ses effets sur l'individu ou le business.